Centre de Mougins - Pose de la première pierre après « un combat de 15 ans ».

Publié le 31 août 2011

C‘est en présence de la garde de Mougins, d’un groupement feux de forêts émanant du GT Ouest, des Jeunes sapeurs-pompiers de Théoule-sur-Mer que s’est déroulée sous un soleil de plomb la pose de la première pierre du futur CIS de Mougins.

Présidée par Jean-Michel Drevet, Préfet, Eric Ciotti, Président du Conseil général et du SDIS 06 en présence de Richard Galy, maire de la commune, Anne Satonnet, conseillère générale, membre du Conseil d’administration du SDIS 06, du colonel Patrick Bauthéac, Directeur et chef de corps, du lieutenant colonel Jean-Michel Rousguisto, chef du GT Ouest et du capitaine Patrick Brunaud, chef du CIS, la cérémonie a rassemblé de nombreuses autorités civiles et militaires.

Eric Ciotti, Président du Conseil général et du SDIS 06, Jean Michel Drevet, Préfet des Alpes-Maritimes et Richard Galy, maire de la commune, truelle à la main pour la pose de la première pierre.

Des autorités qui après le passage des troupes en revue, ont écouté avec attention et intérêt les explications de Francis Bernard, chef du Groupement fonctionnel patrimoine, sur ce que sera ce nouveau centre, dernier maillon du plan quinquennal immobilier d’un montant de 55 millions d’euros.

Le petit CPI est devenu grand...

Dans son intervention, Richard Galy rappela non sans humour que ce centre « est une histoire que les jeunes de 20 ans ne peuvent pas connaître. C’est l’histoire d’un petit CPI qui à l’origine comptait une vingtaine de sapeurs-pompiers volontaires ayant participé à la lutte contre les feux du 31 août 1986 encore dans les mémoires. Puis il y a eu le rapprochement avec Cannes et une nouvelle organisation des secours qui associa SPP et SPV en 1990. Quant au centre, il fut créé en 1999. Ainsi la pose de la première pierre a rempli de joie et de plaisir le maire de la commune, réjoui de savoir que le futur centre sera enfin à la dimension de la mission des sapeurs-pompiers...au terme d’une évolution de 25 ans.

Le colonel Bauthéac : on ne peut que se réjouir de ce projet.

Un projet dont le colonel Patrick Bauthéac se plut à rappeler que son aboutissement était le résultat de la volonté des élus, en particulier d’Eric Ciotti qui ainsi aura mené à terme le vaste plan bâtimentaire dont aura bénéficié le SDIS 06 au cours des cinq dernières années. « On ne peut que se réjouir de ce projet qui permettra à tous de travailler dans de nouvelles conditions de vie ». Et le colonel Patrick Bauthéac de remercier le Préfet des Alpes-Maritimes qui, par sa présence, témoigna une fois encore son attachement à l’ensemble du Corps.

Revue des troupes par (de gauche à droite) le lieutenant-colonel Jean-Michel Rousguisto, chef du GT Ouest, Jean-Michel Drevet, Eric Ciotti et le colonel Patrick Bauthéac, Directeur et chef de Corps.

Eric Ciotti : une mixitéexemplaire entre professionnels et volontaires.

« Ce centre fut un combat dont nous vivons le terme après une attente de près de 15 ans » rappela Eric Ciotti, qui dans le contexte financier que l’on sait des collectivités, salua le travail du groupement fonctionnel conduit par Francis Bernard...ancien architecte de la ville de Mougins. « Un projet de près de 5 millions d’euros dont bénéficieront les 32 sapeurs-pompiers professionnels et 40 volontaires, effectifs dont la mixité est à l’image de ce que nous souhaitons. Un projet à la hauteur des activités de ce centre qui effectue à lui seul 10% des interventions de ce GT Ouest ».

« Cette pierre que nous venons de poser est une pierre de plus de l’édifice de constructions ou de modernisations des casernes, d’ailleurs souligné lors d’une récente inspection générale. Elle résulte d’une volonté partagée par l’Etat, le Conseil général, les communes qui ont à ce jour accepté un nouvel effort sur les véhicules. 70 seront prochainement achetés dont 30 seront destinés à l’assistance aux victimes.

Et puis avec les constructions annoncées des casernes de Roquebrune Cap Martin et de Saint-Laurent du Var, nous traçons l’avenir du SDIS dont nous souhaitons qu’il soit à la pointe du progrès. »

La confiance renouvelée du Préfet.

Quant à Jean-Michel Drevet, Préfet, il se félicita d’être aux côtés du Président Ciotti « parce qu’ensemble, nous oeuvrons pour que le SDIS 06 soit ce qu’il est : l’un des meilleurs de France ». L’occasion pour le représentant de l’Etat de saleur l’ensemble de la profession, les sapeurs-pompiers volontaires en particulier auxquels la loi du 20 juillet 2011 apporte désormais une reconnaissance juridique à leur engagement. Et Jean-Michel Drevet de rendre hommage au Conseil général et à son Président pour les efforts consentis grâce à une maîtrise des coups de fonctionnement...ce qui « n’est pas une préoccupation nécessairement partagée de tous, sachant qu’il est plus facile d’accuser l’Etat de tous les maux ».

Avouant « avoir les sapeurs-pompiers à l’œil », au sens bienveillant du terme, Jean-Michel Drevet a souhaité inscrire ses propos dans une perspective de travail sans anicroches ni états d’âme.

Les Jeunes sapeurs-pompiers de Théoule-sur-Mer.

Présentation du centre

Le centre d’incendie et de secours de Mougins est l’un des 17 casernements de sapeurs-pompiers du groupement territorial Ouest du service départemental d’incendie et de secours des Alpes-Maritimes.

Dirigé par le capitaine de sapeur-pompier professionnel Patrick Brunaud, il compte 72 sapeurs-pompiers : 32 professionnels et 40 volontaires.

Classé centre de secours, il réalise 3 500 interventions par an, soit 10% des interventions du GT Ouest.

Il protège les populations du Cannet, de Mougins et d’une partie de Cannes.

Neuf sapeurs-pompiers assurent chaque jour la garde (régime de 24 heures).

Le centre dispose d’un parc de 9 véhicules dont :

- 1 VLTT (véhicule léger tout terrain)
- 1 VL (véhicule léger)
- 2 CCFM (camion citerne feu moyen)
- 1 CCSF (camion citerne super feux de forêt)
- 1 FPTL (fourgon pompe tonne léger)
- 2 VSAV (véhicule de secours et d’assistance aux victimes)

Rattaché au groupement territorial Ouest

Le centre de Mougins est rattaché au groupement territorial ouest qui comprend :

- 3 centres de secours principaux (Cannes la Bocca, Cannes Pastour, Grasse),
- 1 centre de secours (Mougins),
- 13 centres de première intervention,
- 2 antennes de premier secours.

Il est dirigé par le lieutenant-colonel Jean-Michel Rousguisto et compte 291 sapeurs-pompiers professionnels, 656 volontaires, 39 personnels administratifs techniques et spécialisés.

Il protège 36 communes et réalise 32 530 interventions par an.

Il doit faire face à un risque « feux de forêts » important en raison de deux massifs particulièrement exposés : le Tanneron et l’Estérel.

Il couvre par ailleurs et régulièrement d’importantes manifestations (festival international du film de Cannes, sommets internationaux, etc..).

Francis Bernard, chef du groupement fonctionnel patrimoine présente le projet.

Le projet

SITUATION ADMINISTRATIVE

PERMIS DE DEMOLIR

PDdu 23/10/2007

Démolition des existants : avril 2009 (désamiantage)

PERMIS DE CONSTRUIRE

PC du 20/09/2010

S.H.O.N. : 1005 m²

PROPRIETE DU TERRAIN :

Acquisition par le SDIS en août 2007 Pour un montant de 1158600 €.

Surface terrain : 13819 m²

Le terrain était occupé par d’anciens bâtiments d’exploitation industrielle dont la démolition a nécessité une opération de désamiantage sensible, en collaboration avec l’inspection du travail et la CRAM.

Une villa existante, sans qualité architecturale, est située hors zone d’implantation, sur le plateau supérieur, rendant le site facilement aménageable et créant pour le SDIS une réserve foncière importante.

MAITRISE D’OUVRAGE ET MAITRISE D’OEUVRE

La maîtrise d’ouvrage est assurée par le SDIS 06, déléguée pour l’exécution par le Directeur départemental au groupement fonctionnel Patrimoine immobilier.

La maîtrise d’œuvre est assurée par le groupement fonctionnel Patrimoine immobilier :
- faisabilité,
- estimation prévisionnelle,
- permis de construire,
- dossier d’exécution,
- dossier de consultation des entreprises (plans et pièces écrites : descriptifs quantitatifs et estimatifs par lots),
- analyse des offres,
- direction des travaux,
- synthèse des plans,
- réception des ouvrages exécutés,
- suivi financier de l’ensemble des intervenants.

Descriptif

Le projet vient s’insérer dans une urbanisation existante.

- Il est prévu de construire à un niveau proche du terrain naturel sur le plateau intermédiaire (terrain naturel) de façon à ne pas modifier les caractéristiques topographiques du site, ni le profil de la voie longeant l’autoroute A8 (problème d’appui des murs de soutènement de l’autoroute A8).

- Le projet n’envisage pas d’abattage d’arbres, seuls trois oliviers seront déplacés. Par contre, il sera planté trois oliviers, un cyprès, quatre mûriers platanes, quatre micocouliers et six tilleuls.

- L’implantation du bâtiment est une conjugaison des impératifs du programme, de la marche en avant fonctionnel d’un centre de secours, des caractéristiques des différents bâtiments et de leurs fonctions, de leur poids et du taux de travail du sol, de leur exposition à retenir.

- L’aire de sport est proche du bâtiment, de façon à ce que la garde puisse intervenir le plus rapidement possible lors d’une alerte. Elle est éloignée de la voie publique par une zone verte en tampon.

- Les volumes des constructions sont simples, et respectent les volumétries locales : bâtiments rectangulaires, toitures deux ou quatre pentes à couverture tuile canal.

- Les constructions sont traitées en enduit fin sur isolation extérieure et peintures. Les clôtures sont grillagées sur poteaux, la végétation est de type méditerranéen. Il n’y a pas de travaux prévus dans l’emplacement réservé au bénéfice de la commune.

- Les bâtiments principaux sont réalisés en béton banché, finition enduit fin.

- Les plantations sont de type méditerranéen : lavandes, romarin pour les massifs. Micocouliers, tilleuls, mûriers platane pour les arbres à planter.

Un seul accès est prévu pour le centre de secours, pour des raisons de sécurité, à partir de la limite de propriété sur le chemin de campane en empruntant la voie existante sur laquelle pèse un emplacement réservé. Les véhicules d’intervention

- et les véhicules du personnel l’empruntent pour se garer sur le site. Un portail est commandé par le CSAT qui a vue directe sur l’accès au centre de secours.

BILAN FINANCIER DE L’OPERATION

Autorisation de programme : 5000000 € T.T.C. entièrement financés par le Conseil Général,

Coût travaux : 3670000 € T.T.C.

Les dernières actualités
12 novembre 2018
Carrières. Examen professionnel de Sergent de sapeurs-pompiers professionnels organisé par le SDIS 06.
Le SDIS 06 organise un examen professionnel d'accès au grade de sergent de sapeurs-pompiers professionnels, au titre de l'année 2018. Cet examen comporte une épreuve unique d'admission consistant en un entretien individuel avec le jury, qui se déroulera à compter du 18 février 2019, au lycée professionnel Alfred HUTINEL, 21 rue de Cannes, 06150 CANNES LA BOCCA.
10 novembre 2018
Commémorations. Centenaire de la guerre 14-18 : « Raviver la flamme » perpétue la mémoire de nos « poilus ».

Ce 11 novembre 2018 se dérouleront, partout en France, les cérémonies de commémoration du centenaire de l’armistice de la guerre 14-18… L’association “Raviver la flamme”, créé lors d’une exposition à la mémoire des sapeurs-pompiers niçois disparus lors de la Grande Guerre et qui rassemble en grande majorité des soldats du feu, participera au travers de figurations à certaines de ces manifestations… Du 6 au 9 septembre dernier, en Avignon, huit sapeurs-pompiers du SDIS 06, membres de l’association, prenaient déjà part, avec le soutien du Directeur départemental, le Contrôleur général René DIES, à l’une des plus importantes reconstitutions régionale de cette première guerre mondiale.
8 novembre 2018
Groupement Fonctionnel Citoyenneté. Sécurité routière… - crash test.. Tous responsables
Le choc d’une rare violence d’un scooter par une voiture projette le collégien à plus de dix mètres sur le macadam… Il s’agit bien sûr d’un mannequin lors d’un crash test sécurisé… Plusieurs actions pédagogiques de ce type sont ainsi menées par le Conseil Départemental des Alpes-Maritimes, le SDIS 06 et l’Education Nationale qui souhaitent s’inscrire dans une nouvelle démarche pro active de sensibilisation des collégiens à la sécurité routière.