Opérationnel. Des renforts du SDIS 06 sur l’île de la Réunion.

Publié le 15 novembre 2011

Même si la situation évolue favorablement et permet le travail au sol, l’incendie qui a ravagé pendant plus de quinze jours le Parc national de la Réunion dans une zone classée au patrimoine mondial de l’UNESCO, mobilise toujours des centaines d’hommes. La surveillance active est généralisée sur les 3000 hectares détruits.

Compte tenu des actuelles conditions météorologiques et dans un souci d’anticipation, les relèves se succèdent.

Dans le cadre de celles-ci, le lieutenant colonel Alain Leflon, le commandant Alain Degioanni, le capitaine Jean Christophe Demarte, le caporal chef Julien Corniot et le caporal Loïc Belliard du SDIS 06 se sont envolés dimanche et pour une durée de quinze jours en direction de l’océan indien à la demande du centre opérationnel de zone. Plus d’un millier d’hommes sont toujours engagés sur le terrain, dont 400 venus de métropole.

Sous contrôle, l’incendie est toutefois marqué par des reprises provenant principalement du feu qui couve dans l’humus dont l’épaisseur atteint un mètre à certains endroits.

Samedi 12 novembre, la direction générale de la Sécurité civile et de la gestion des crises a émis un 17ème point de situation :

« La situation continue de s’améliorer. Le feu reste contenu dans le périmètre établi.

Les conditions météorologiques sont favorables au travail au sol. Les sapeurs pompiers et les

formations militaires de la sécurité civile concentrent leur action sur le traitement des points chauds et le refroidissement des lisières sur l’ensemble du sinistre en complément d’une surveillance active généralisée.

· Le feu est éteint sur le secteur Piton des Orangers - Maïdo.

· Le feu est maîtrisé et sous surveillance sur l’ensemble des lisières Nord, Est et Sud de la zone touchée.

· Le feu est circonscrit sur une partie de la lisière à l’ouest du gîte des Tamarins où quelques points chauds sont en cours de traitement.

· Des foyers résiduels persistent autour du Piton Fougères et sur l’ensemble de la lisière Ouest.

· La lisière reste active sur une partie du secteur de Trois Bassins.

L’engagement des moyens aériens fait toujours l’objet d’une attention toute particulière afin d’être optimisé.

Surface concernée au 12 novembre 17h :

Feu de la forêt des hauts sous le vent (Piton Rouge) : 2 834 hectares parcourus.

Feu des orangers : 67 hectares parcourus.

La relève des personnels est en cours ».

Selon un bilan du SDIS de la Réunion, 63 personnes ont été légèrement blessées lors des interventions depuis le début de ce gigantesque incendie.

La faune et la flore du parc, particulièrement riches, ont déjà payé un lourd tribut. Selon un communiqué publié par le parc national, de nombreuses espèces sont décimées.

Près de 3000 hectares ont été ravagés par le feu depuis le départ de l’incendie.

Les dernières actualités
20 mars 2019
Agression de sapeurs-pompiers : le Président Ginésy condamne un comportement intolérable
Ce jour, en fin de matinée, alors qu'elle intervenait pour porter secours à une personne blessée sur la voie publique à Nice Nord, une équipe de sapeurs-pompiers a dû se replier de son intervention pour se réfugier dans un endroit sûr. Un homme au volant d'un véhicule a voulu délibérément renverser les sapeurs-pompiers de la Compagnie Nice qui prodiguaient les soins nécessaires à la victime.
12 mars 2019
Examen professionnel de lieutenant de 2e classe : arrêté portant ouverture
L'arrêté portant ouverture d’un examen professionnel de lieutenant de 2e classe de sapeurs-pompiers professionnels au titre de l’année 2019 vient d'être publié.
1 mars 2019
Stage : De nouveaux spécialistes SAL 1 dans le département.
Au terme d'une présélection en janvier 2018 pour accéder au stage SAL 1, où les 60 candidats potentiels devaient se démarquer dans 3 domaines : la pratique, l'aptitude médicale et un entretien individuel, 16 sapeurs-pompiers professionnels ont intégré la préformation début février 2018. Cette préformation d'une durée de 5 jours a pu s'organiser sur le secteur de la caserne de la Tour Rouge où l'accueil fut à la hauteur des enjeux et des attentes de tous.