G20 - Premier bilan chiffré

Publié le 17 novembre 2011

Pour assurer la couverture des risques, résultant directement ou indirectement de la tenue à Cannes les 3 et 4 novembre du sommet du G 20, le SDIS 06 avait établi un dispositif prévisionnel de sécurité civile (DPSC) approuvé par le Préfet des Alpes-Maritimes le 18 octobre 2011.

Cliquez ici pour visiter la galerie photo.

Ce dispositif fut composé de 926 sapeurs-pompiers au plus haut niveau de sa mobilisation dont :

- 490 sapeurs-pompiers des Alpes-Maritimes,
- 436 sapeurs-pompiers de renforts extra départementaux (Hérault, Bouches-du-Rhône, Var, Vaucluse, Aude, Pyrénées Orientales, Hautes Alpes, Alpes-de-Haute-Provence, Rhône, Bataillon des marins pompiers de Marseille, de l’Unité de Sécurité Civile, de l’ENSOSP).

A cela s’ajoutèrent les renforts de garde dans les CIS du secteur de surveillance soit 617 sapeurs-pompiers.

Au total en chaque instant T, 1543 sapeurs-pompiers furent mobilisés, prêts à agir.

Le DPSC couvra le sommet proprement dit et les manifestations hostiles.

Celle prévue le 1er novembre sur Nice mobilisa en jalonnement 115 sapeurs-pompiers.

Le DPSC assura non seulement les risques « classiques » (violences, incendies, secours à personnes) mais aussi les risques d’attentats de type NRBCE (nucléaire, radiologique, bactériologique, chimique, explosion).

Le temps du G 20, la capacité du CODIS fut renforcée par deux unités supplémentaires spécifiques :

- un PC G 20 installé à Cannes-la-Bocca qui géra le G 20 en proximité,
- une salle de crise « CODIS Sommet G 20 » installée à l’Etat-major.

Ces deux structures furent en liaison permanente avec le poste de commandement opérationnel préfectoral (PCO), le centre opérationnel départemental (COD) et la zone de défense.

Le tout a nécessité un effort logistique exceptionnel avec la distribution de 10.000 repas et un hébergement qui représenta 2000 nuitées.

Enfin, la reprographie des documents destinés à l’information de tous les moyens mobilisés constitua un volume de 100.000 pages et de 300 CD.

Les dernières actualités
5 octobre 2022
#ParlonsHistoire_1970 : dramatique début octobre
Octobre 2020… Les drames de la tempête « Alex » s’abattaient sur nos Alpes-Maritimes. Impossible, dans ces temps difficiles, d’établir un parallèle historique avec les évènements vécus par les varois et les maralpins, cinquante années plus tôt. J’avais donc gardé en mémoire cette similitude de dates où le feu et non l’eau dévastait notre région occasionnant 11 morts dans le département voisin et meurtrissant profondément Mandelieu.
5 octobre 2022
Séminaire de la sous-direction territoriale
La sous-direction territoriale a organisé le 13 septembre dernier son séminaire de rentrée sur la commune de Roquefort les Pins.
20 septembre 2022
#ParlonsHistoire : Une histoire de 15 août… il y a 160 ans…
Les lignes de cette page d’histoire de mi-septembre nous ramènent loin…. A une époque où seulement depuis deux années, le fleuve Var n’était plus frontière et que le rattachement, en 1860, du Comté de Nice à la France venait de faire renaitre notre département des Alpes-Maritimes.