Opérationnel - CTA de l’arrondissement de Nice : un projet majeur et structurant.

Publié le 05 décembre 2011

Le CTA d’arrondissement Nice est opérationnel depuis le 22 novembre 2011 à 6h00 du matin.

Ce centre est chargé de la réception des appels 18 et 112 sur cet arrondissement et de l’envoi des moyens de secours adaptés.

Doté de moyens informatiques, radio et téléphoniques à la pointe des technologies actuelles, avec notamment une cartographie informatique interactive particulièrement opérationnelle et performante, ce « CTA » va ainsi gérer annuellement près de 60000 interventions de secours, ce qui, à lui seul, le place en termes d’activité opérationnelle à l’égal de beaucoup de départements importants.

Il est armé quotidiennement par 5 à 11 agents (opérateurs, chefs de salle et officier).

Leur objectif est de répondre de la façon la plus efficiente possible aux différentes demandes de secours et d’engager les secours adaptés, de la Promenade des Anglais aux villages et montagnes du moyen et haut pays. En plus de cet objectif fondamental d’efficacité opérationnelle se rajoutent les valeurs partagées par tous d’altruisme, de discrétion et d’humilité.

Les équipes qui ont pris en main cet outil sont très motivées. Après quelques jours d’utilisation, les éléments suivants ressortent :

- la compétence, l’investissement et capacité de remise en cause des équipes qui arment ce CTA. Malgré une certaine inquiétude liée la mise en œuvre des nouvelles technologie et du nouvel environnement, chaque équipe s’est rapidement mise en ordre de marche pour gérer une moyenne d’un minimum de 600 appels de secours générant environ 165 interventions quotidiennes. Quel que soit leur statut, le professionnalisme et la motivation dont ils font preuve leur ont permis une adaptation optimale à ce nouveau contexte.

- Des ajustements et réglages nécessaires : malgré le travail très important de préparation réalisé par l’équipe projet, la mise en œuvre opérationnelle nécessite des mises au point et réglages permanents en fonction des remontées du terrain. Ce travail est réalisé avec une très grande réactivité. Tous les incidents ou problèmes doivent remonter à travers une procédure bien organisée reposant sur le signalement par « fiche incidents » et les appels sur la « ligne rouge » spécialement mise en place. Tous les problèmes remontés jusqu’à présent sont réglés ou en cours de règlement. Ces ajustements vont sans doute être nécessaires pendant une longue période.

- Un projet majeur et très structurant pour l’établissement : cette organisation impacte l’ensemble des structures opérationnelles de l’arrondissement. Tous les centres de secours, CSAT et salles opérationnelles ont vu leur mode de fonctionnement et d’engagement opérationnel modifié. Ce changement majeur, qui nécessite une capacité d’adaptation, ne peut toutefois réussir qu’avec une communication forte entre tous les acteurs (sur le terrain, dans les CIS, dans les salles opérationnelles), de façon à identifier et faire évoluer les problèmes qui peuvent se poser. Plus que jamais, un état d’esprit constructif doit prévaloir, de façon à ce que toutes et tous nous œuvrions avec un seul objectif : l’efficacité des secours, fondement même de notre établissement, avec la prévention.

L’ouverture de ce CTA sera rapidement suivie d’une autre évolution fondamentale : le passage sous le réseau numérique Antares. Testé pendant le G20, ce réseau va être, dans les semaines qui viennent, mis en œuvre pour le SSU (santé et soins d’urgence) de l’arrondissement de Nice. Il permettra notamment l’utilisation des « statuts » automatisés, réduisant ainsi de façon considérable le trafic radio et initiant la géolocalisation des moyens engagés sur intervention.

Le DDSIS souhaite adresser toutes ses félicitations à l’équipe « projet » (GF opérations, GFIT, équipe pluridisciplinaire SPP-SPV et PATS) qui a su mener cette première étape importante dans le cadre de la restructuration générale sur le plan opérationnel. Ce résultat a été atteint grâce à un investissement permanent, une cohésion, un esprit d’analyse et de concertation aigus, une patience de tous les instants tournée vers un seul objectif : la réussite du projet visant à accroître l’efficience opérationnelle.

Les dernières actualités
20 février 2020
SDIS 06. Visite de nos homologues italiens.
Jeudi 6 février 2020, les Vigili del fuoco, qui constituent le Corps d’Etat des Sapeurs-Pompiers Italiens, sont venus nous rendre visite afin de connaître nos procédures d’alerte des secours et visiter nos salles opérationnelles. Ils ont été accueillis par le Directeur départemental, le Contrôleur général René DIES, le Directeur départemental adjoint le Colonel Jimmy GAUBERT, le colonel Marc GENOVESE, ainsi que des officiers représentant le groupement de l’alerte. La délégation présente était composée de responsables techniques de la Direction Générale de Rome, du responsable du centre 112 à Saluzzo qui recueille toutes les demandes de secours pour la région du Piémont et du chef du centre d’incendie de Cuneo accompagné de quelques collaborateurs.
13 février 2020
SDIS 06. Pose de la 1ère pierre du futur CIS de Saint-Martin du Var.
Le samedi 1er février 2020, a eu lieu la symbolique pose de la 1ère pierre du futur CIS de Saint-Martin du Var et du poste de commandement des sapeurs-pompiers de la compagnie Pays Niçois, qui viendront remplacer la caserne de Plan du Var et du PC Nord de Gilette.
11 février 2020
SDIS 06. Inauguration de la caserne de Saint-Laurent du Var
La qualité du service public de secours et une réponse opérationnelle au plus près des populations, la caserne de Saint-Laurent du Var a été inaugurée le 24 janvier dernier par le Président Charles Ange GINÉSY en présence du Contrôleur Général René DIES, du maire de Saint-Laurent du Var Joseph SEGURA, d'élus du département, d'élèves du collège Saint-Exupéry et des élèves de l’option croix rouge du collège Pagnol.