Opérationnel - Violent incendie d’entrepôts à Antibes.

Publié le 02 janvier 2012

Deux sapeurs-pompiers légèrement blessés ; deux témoins incommodés, trois entrepôts entièrement détruits et un quatrième entièrement endommagé par les fumées : c’est le bilan de l’incendie survenu route de Grasse à Antibes jeudi en soirée. Un bilan matériellement conséquent même si le pire a été évité lorsqu’une bouteille d’acétylène a explosé et a été projetée à plusieurs mètres sous l’effet de la chaleur. A cet instant, près de soixante sauveteurs des GT Centre, Sud et Nord -dont un médecin et deux infirmiers- étaient à l’œuvre pour maîtriser l’incendie qui aurait pris naissance dans une ancienne serre transformée en débarras.

Des sapeurs-pompiers venus des différents centres des GT Centre, Sud et Nord à bord de 22 véhicules.

Cliquez ici pour visiter la galerie photo.

En quelques minutes, deux entrepôts de 250 mètres chacun, contigus à la serre, se sont transformés en un immense brasier. Sept petites lances dont une sur trépied et une sur une EPA ont été nécessaires pour lutter contre les flammes qui, dans une menuiserie, trouvèrent un combustible de choix. Sans parler de problème d’alimentation en eau -qui nécessita de tirer sur plusieurs centaines de mètres une ligne de 110- et de la présence d’une dizaine de bouteilles de gaz qu’il fallut dégager.

Compte tenu de la configuration des lieux, la première action des sauveteurs fut de préserver les habitations environnantes.

Reste que pour le colonel Marc Montalti, directeur de permanence, « le premier objectif fut de mettre en sécurité les maisons voisines ». Une mission réussie puisque dans la soirée, tous les riverains dans un premier temps évacués, purent regagner leur domicile épargné.

Le lieutenant Steeves Fournier fut le premier COS suivi par le capitaine Yannick Giordano, puis du commandant Fabrice Gentili, chef de site.

Pour Jean-Pierre Gonzalès, premier adjoint au maire d’Antibes, les sapeurs-pompiers ont fait preuve d’un formidable courage et professionnalisme, des qualités saluées aussi par Dominique Claire Mallemanche, sous- préfète de Grasse, présente sur les lieux.

Outre celle qui a explosé, quatre autres bouteilles d’acétylène ont été découvertes lors des opérations de déblaiement, nécessitant la mise en œuvre d’un protocole de refroidissement.

Si le dispositif a été désengagé vendredi à 0h20, l’équipage d’un CCF est resté en surveillance active toute la nuit.

Les dernières actualités
7 février 2023
Classements du Challenge Départemental de ski des sapeurs-pompiers 2023
Une centaine de concurrents s’est donnée rendez-vous samedi dernier sur les pistes de ski d’Auron à l'occasion du challenge départemental de ski alpin.
6 février 2023
Service civique : 12 postes au SDIS 06 pour une durée de 8 mois en 2023
L'agence du service civique a accepté le renouvellement de l’agrément et accorde 12 postes au SDIS 06 pour une durée de 8 mois sur l'ensemble de l'année 2023.
27 janvier 2023
#ParlonsHistoire 27 janvier 2003 - Accident ferroviaire dans les Alpes-Maritimes
Il est 11 heures, 09 minutes, 14 secondes, ce lundi 27 janvier 2003 lorsque, décrochant l’appel, l’opérateur du 112 reçoit l’information « je suis un conducteur de train SNCF, il vient d’y avoir un face à face entre deux trains dans le tunnel avant la gare de Saint-Dalmas de Tende en montant ».