01. L’IPCS : explication de la méthode

Publié le 03 avril 2012

Surprenante et atypique : c’est la conclusion unanime des 21 stagiaires ayant suivi pour la première fois le stage IPCS organisé par le Capitaine Philippe Drouet, chef du Service « Information Préventive et Citoyenneté », accompagné de l’expertise de son concepteur le Capitaine Michel Thomas (ER) et de Madame Sylvie Breton, coordonnatrice académique ; le tout sous le pilotage du Lieutenant colonel Frédéric Castagnola, chef du Groupement Evaluation / Communication.

Les 21 stagiaires et leurs formateurs.

Les stagiaires, futurs formateurs, furent en effet totalement surpris pas cette formation hors du commun, bousculant les us et coutumes des scenarii pédagogiques classiques créant parfois confusion, perte de repères et interrogations.

L’information préventive aux comportements qui sauvent, étudiée et validée par deux thèses de doctorat en sociologie, quatre mémoires de master et un rapport de l’Ecole Nationale Supérieure des Officiers de Sapeurs-Pompiers, prend aujourd’hui son envol dans le département des Alpes-Maritimes grâce aux efforts consentis par le Président Eric Ciotti et le Colonel Patrick Bauthéac, Directeur et Chef de Corps.

Des secours très largement facilités.

Le 27 avril dernier, sous prétexte d’une explosion dans un laboratoire, les élèves du collège Romée de Villeneuve-Loubet ont été secourus par des sapeurs-pompiers du GT Centre. Un exercice programmé dans le cadre des formations mensuelles des acquis...dans un collège sensibilisé à l’IPCS depuis plusieurs années.

Mise en sécurité d’une des victimes.

Après avoir appelé les secours, l’équipe dirigeante du collège -repérable sous des chasubles- attendait les secours à l’entrée de l’établissement afin de rendre compte le plus précisément de la situation. « Explosion de laboratoire suivi de feu ; quatre collégiens et un adulte manquent à l’appel. La zone est cloisonnée. Le gaz et l’électricité sont coupés. Les collégiens et adultes sont évacués et recensés. Nous vous accompagnons pour vous faciliter l’accès au sinistre »

Surpris par cette organisation, le Capitaine Christophe Ricci, premier COS, engagea les réactions immédiates d’une redoutable efficacité, allant droit au but, facilitant les actions complémentaires des renforts placés sous l’autorité du Capitaine Emmanuel Lathière, 2e COS.

LA COMMISSION DE SÉCURITÉ SUBJUGUÉE

Même surprise, même étonnement et satisfaction d’un groupe de visite le 5 mai lors de l’évacuation inopinée du collège Paul Arène de Peymeinade par le GT OUEST.

Le Major Michel Behem, préventionniste rapporteur, a d’ailleurs rendu compte au Service Information Préventive et Citoyenneté de l’exemplarité du déroulement de l’exercice résultant, selon ses propres dires :

- « de l’application stricto sensu des consignes de sécurité »

- « de l’implication pleine et entière du Chef d’établissement et des ses adjoints »

- « de la retombée immédiate et certaine d’un enseignement dispensé dans le cadre de l’I.P.C.S. »

Et le major de souligner que les chefs des établissements sensibilisés intègrent et devancent les besoins des commissions de sécurité.

"JE VIENS DE LE FAIRE !"

Interviewé par une équipe de France télévision, un collégien sortant du simulateur incendie mise en œuvre le 7, 8 et 9 mai au Salon des métiers de la défense et de la sécurité de Vallauris, porte à lui seul le message d’espoir de la sensibilisation du grand public à la gestion des accidents domestiques.

Tout comme à Paris sur l’Esplanade des Invalides pour la journée de la sécurité intérieure du 11 octobre 2009, le simulateur a remporté un franc succès auprès de 800 adultes et collégiens. La plupart va d’ailleurs se porter acquéreur d’un détecteur autonome avertisseur de fumée (DAAF) et saura pratiquer les gestes de sauvegarde lors de l’éclosion d’un incendie.

Démonstration du simulateur aux journées de la sécurité intérieure. CHARITÉ BIEN ORDONNÉE...

Le site de Technopolis a connu très récemment un départ d’incendie dans un local privatif contigu aux locaux occupés par nos différents services.

Le sinistre a été jugulé d’une main de maître par les officiers présents sur les lieux et le bâtiment a été évacué dans le calme, même si des améliorations subsistent quant au comportement de tout un chacun (fermeture des fenêtres et des portes).

Le challenge du Service Information Préventive et Citoyenneté et de la Mission Hygiène et Sécurité, sous l’autorité du Commandant Claire Beranger, est désormais tourné vers les différents sites du SDIS afin que l’ensemble des personnels soit sensibilisé aux exercices d’évacuation et de mise à l’abri.

Comment fonctionne l’IPCS

Toujours surprenante d’efficacité aux yeux même des sapeurs-pompiers, la modification comportementale des citoyens qui ont la chance d’être sensibilisés à l’IPCS mérite quelques explications.

- Les situations de crise font émerger le « moi communautaire » d’un groupe ou d’une communauté de destin impactés par l’événement. C’est l’attitude d’ouverture et de dialogue de personnes soudainement bloquées dans un ascenseur. C’est l’engagement des Etats et des associations sous les effets dévastateurs d’une catastrophe telle que celle survenue à Haïti. C’est également la cohésion des équipes de secours lors des opérations. « Le moi communautaire » facilite la résilience de la communauté lorsqu’il est encadré.

- Les personnes entraînées, notamment par l’IPCS, s’engagent lors d’évènement dans des comportements induits par leur « mémoire automatique » leur permettant de conserver toute leur capacité d’analyse, adaptant dès lors leur mise en sécurité et celle de leurs proches.

- Par leur comportement prudent et raisonné, ces personnes génèrent de la confiance et prennent naturellement le leadership lors des mises en sécurité ; et ce de façon automne, responsable et acceptée. Le moi communautaire est désormais fédéré dans un esprit de solidarité de sauvegarde du groupe.

En période de crise, les personnes qui n’ont pas de « mémoire automatique » faute d’expérience et d’entraînement, sont invitées par ce leadership accepté ou identifié dans le cas des chefs d’établissements, à réaliser des actions courtes et simples, dans l’intérêt de la sécurité collective.

Ainsi ces individus conduits par le « Commandant des Opérations de Sauvegarde », s’engagent sous un « stress adaptatif », dans des missions qui les protègent des effets de la panique.

« Vous ! Fermez les portes et les fenêtres. - Vous ! Coupez le gaz et l’électricité - Vous ! Prévenez les secours. Vous ! Restez avec moi pour porter secours. Vous ! Faites évacuer par les escaliers ! ... ». Simple et tellement efficace.

Ces situations sont analogues à celles que nous organisons au quotidien dans nos sessions de formation et d’entraînement...et que nous commandons en opérations.

La force et l’originalité de l’IPCS est d’avoir su transmette aux citoyens nos valeurs de courage et dévouement, nos principes d’analyse et de planification, notre engagement opérationnel structuré, autonome et responsable pour leur propre protection.

Dès lors, les sapeurs-pompiers ont toute légitimité pour participer au renforcement du lien social des populations qu’ils défendent, de faciliter leur prise en compte citoyenne et limiter par voie de conséquence l’inflation des coûts des SDIS.

Merci au visionnaire Michel THOMAS.

Les dernières actualités
12 mars 2019
Examen professionnel de lieutenant de 2e classe : arrêté portant ouverture
L'arrêté portant ouverture d’un examen professionnel de lieutenant de 2e classe de sapeurs-pompiers professionnels au titre de l’année 2019 vient d'être publié.
1 mars 2019
Stage : De nouveaux spécialistes SAL 1 dans le département.
Au terme d'une présélection en janvier 2018 pour accéder au stage SAL 1, où les 60 candidats potentiels devaient se démarquer dans 3 domaines : la pratique, l'aptitude médicale et un entretien individuel, 16 sapeurs-pompiers professionnels ont intégré la préformation début février 2018. Cette préformation d'une durée de 5 jours a pu s'organiser sur le secteur de la caserne de la Tour Rouge où l'accueil fut à la hauteur des enjeux et des attentes de tous.
22 février 2019
Examen professionnel de sergent : les résultats
Dans le cadre de l'examen professionnel de sergent de sapeurs-pompiers professionnels qui s'est déroulé du 18 au 22 février 2019, le jury, réuni ce jour à 14 heures, et à la majorité des voix, a arrêté la liste des admis à 352 lauréats soit 74% des candidats présents à l'examen.