Manœuvre - Avec EDF dans les vallées du Var et de la Tinée

Publié le 22 février 2012

Des travaux exceptionnels sont entrepris par EDF dans les vallées du Var et de la Tinée sur ses différents ouvrages.

Les objectifs sont très variés : nettoyage des retenues et des barrages, désamiantage et remise en peinture des conduites forcées dans des espaces confinés, ragréage et nettoyage des galeries d’eau, pose de fibre optique, maintenance des usines hydro-électriques.

Exercice d’évacuation d’un ouvrier blessé dans une galerie accessible de la route départementale par un escalier équivalent à la montée de 10 étages

Cliquez ici pour visiter la galerie photo.

Au cours de deux exercices et de trois visites de sites -organisés par le service Opérations du GT Nord, EDF et les entreprises prestataires-, les sapeurs-pompiers ont découvert l’existence de galeries d’amenée d’eau construites au cœur de la montagne, du village d’Isola à l’usine de la Courbaisse. Le tout faisant fonctionner trois usines de production électrique.

Le 1er exercice a simulé un ouvrier blessé dans une galerie accessible de la route départementale par un escalier équivalent à la montée de 10 étages. Les sapeurs-pompiers de Saint-Etienne de Tinée, de Saint-Sauveur sur Tinée, assistés d’une équipe du PGHM, ont pris en charge la victime et l’ont conditionnée dans le VSAV. Cet exercice a été suivi de la visite de l’usine électrique entièrement souterraine de Bancairon et de l’escalier de 650 marches abruptes longeant la conduite forcée.

Le second exercice s’est déroulé dans le quartier du Gabre sur la commune de Bonson. Seul accès à ce secteur : un pont qu’EDF a entrepris de rénover, entraînant l’isolement partiel ou complet de ce quartier comprenant une usine EDF, une école, de nombreuses habitations et un massif forestier important. Dans le cadre de cette simulation, les sapeurs-pompiers ont été confrontés à un feu de voiture avec une personne blessée. Les intervenants de Plan du Var ont donc rejoint à pied les véhicules pré-positionnés de l’autre côté du pont. Ils ont été épaulés par ceux de Gilette qui ont pu accéder par la voie normale grâce à la libération rapide de la chaussée par l’entreprise.

Il s’en est suivi une présentation par les cadres d’EDF de tous les établissements de production électrique du nord du département et une visite de l’usine.

L’organisation de ces exercices révèle différents objectifs :

- Pour EDF et les entreprises prestataires, ces tests permettent de juger de la qualité des consignes et aménagements mis en place par et pour la sécurité des ouvriers et de leurs installations. Sur certains chantiers, des ouvriers travaillent 24h/24 en utilisant des véhicules de type « Quad » dans des galeries accessibles tous les dix kilomètres aux secours classiques.

- Pour le SDIS, ces manœuvres ont permis de mettre en oeuvre toute la chaîne des secours depuis la prise en compte de l’alerte par le 112 et le CTA jusqu’à la découverte de nouvelles techniques ou véhicules par les différents intervenants et observateurs. Elles ont également permis d’affiner les consignes opérationnelles. En effet, selon la nature et l’emplacement de l’intervention, des moyens spécialisés sont engagés tels que le GIR, le GMP, l’hélicoptère de la sécurité civile. Les chefs de sites, de colonnes, de groupes de la chaîne de commandement du GT Nord ainsi que des représentants du GT Centre ont observé avec attention ces exercices et ont pu visualiser l’engagement du DEI (détachement incendie composé d’un CCF et d’un VPSI ou VPSR complété d’un autre engin pompe de type FPTL ou CCF) et du VPSI (Véhicule de Premier Secours Incendie aménagé sur les anciens CCFL) avec l’utilisation efficace de l’Alpha Mousse.

Les dernières actualités
25 septembre 2020
L’expertise des sapeurs-pompiers en matière de gestion des risques partagée avec les enseignants
Un partenariat avec les collectivités, l’Education Nationale et bien d’autres organisations que soutient pleinement le SDIS06, dans le cadre des engagements citoyens.

Pour mieux apprécier ce module de formation, et encourager ces actions, le Directeur départemental adjoint Jimmy Gaubert était aux côtés des formateurs sapeurs-pompiers dans le cadre du module IMPACT organisé le 16 septembre au collège Carnot de Grasse à la demande des professeurs et de l’équipe de direction.

Ce module a bénéficié du retour d’expérience « COVID 19 » de deux modules dispensés au profit des officiers supérieurs en formation « Gestion Opérationnelle et Commandement de niveau cinq » (GOC 5) à l’Ecole Nationale Supérieure de Officiers de Sapeurs-Pompiers. Ces deux séquences ont permis d’adapter l’organisation du module face à la pandémie dans le strict respect des gestes barrières et de distanciation et in fine sur l’ensemble des actions citoyennes du GFCI tant que le niveau de la pandémie le permet.
20 février 2020
SDIS 06. Visite de nos homologues italiens.
Jeudi 6 février 2020, les Vigili del fuoco, qui constituent le Corps d’Etat des Sapeurs-Pompiers Italiens, sont venus nous rendre visite afin de connaître nos procédures d’alerte des secours et visiter nos salles opérationnelles. Ils ont été accueillis par le Directeur départemental, le Contrôleur général René DIES, le Directeur départemental adjoint le Colonel Jimmy GAUBERT, le colonel Marc GENOVESE, ainsi que des officiers représentant le groupement de l’alerte. La délégation présente était composée de responsables techniques de la Direction Générale de Rome, du responsable du centre 112 à Saluzzo qui recueille toutes les demandes de secours pour la région du Piémont et du chef du centre d’incendie de Cuneo accompagné de quelques collaborateurs.
13 février 2020
SDIS 06. Pose de la 1ère pierre du futur CIS de Saint-Martin du Var.
Le samedi 1er février 2020, a eu lieu la symbolique pose de la 1ère pierre du futur CIS de Saint-Martin du Var et du poste de commandement des sapeurs-pompiers de la compagnie Pays Niçois, qui viendront remplacer la caserne de Plan du Var et du PC Nord de Gilette.