Décès - Le capitaine Marc Manassero et le lieutenant Ferdinand Bottin ne sont plus

Publié le 28 février 2012

Triste week-end pour le SDIS 06 -et en particulier pour le groupement territorial Sud- qui a perdu dimanche deux de ses retraités ayant appartenu au Corps des sapeurs-pompiers de Nice.

Marc Manassero : un passionné et précurseur de la plongée

Né le 28 juillet 1923, M. Marc Manassero, décédé dimanche dans sa 89ème année, avait quitté le corps communal des sapeurs-pompiers de Nice en juillet 1983, peu de temps avant d’avoir été promu capitaine honoraire.

Son passé militaire lui donna la fierté d’être pendant de nombreuses années le porte-drapeau du corps de Nice. Sportif, basketteur, il fut également chronométreur officiel de nage avec palmes. Après sa retraite et pendant 10 ans, il donna de son temps comme chef d’état-major à la protection civile urbaine de Nice. Ses nombreuses décorations militaires et la médaille d’honneur Or des sapeurs-pompiers, témoignent de ce que furent ses engagements.

Marié à Micheline Vallet, il était père de deux enfants dont le lieutenant Philippe Manassero, en poste au GT Sud.

Entré au SP de Nice le 1er septembre 1939, sa carrière se calqua sur le déroulement de la seconde guerre mondiale. Ainsi fut-il, à moins de 17 ans, affecté à la 1ère section d’Hancy pour pallier au manque de sapeurs-pompiers mobilisés sur le front. En 1942, engagé volontaire pour 4 ans au sein de l’armée française, il participa aux campagnes du Maroc, d’Italie (débarquement de Provence, Monté Cassino entre autre), de France et d’Allemagne au sein du Régiment d’artillerie Coloniale du Levant.

Réincorporé aux sapeurs-pompiers de Nice le 1er août 1946 comme sapeur, il intégra la caserne Magnan en 1958. Caserne dans laquelle il fit toute sa carrière, gravissant échelon après échelon.

Passionné reconnu de plongée sous-marine et de secourisme.

M. Marc Manassero intégra la 1ère équipe de plongeurs des sapeurs-pompiers de Nice en 1950 avant de devenir moniteur de plongée sous-marine et chef de plongée en 1963.

Proche collaborateur du Colonel Roger Arlot, il a été de toute les innovations sur la plongée sous-marine en participant à la création des stages de survies pour les pilotes d’hélicoptère et de canadair, de la formation des tous les plongeurs sapeurs-pompiers de France sur Nice. De la mise en œuvre du caisson de recompression pour les accidents de plongée avant de monter le caisson hyperbare.

Sur le plan du secourisme, il fut moniteur et moniteur de secourisme routier. A ce titre, il a formé de très nombreux scolaires, étudiants, travailleurs et sapeurs-pompiers aux premiers gestes qui sauvent.

De Malpasset à la catastrophe de la caravelle Nice-Ajaccio.

Il fut présent sur les plus grandes opérations comme la catastrophe du barrage de Malpasset à Fréjus, de la caravelle Ajaccio Nice, le 11 septembre 1968 où il fut le 1er, avec son collègue Toumanianz à être héliporté sur les lieux de l’accident et largué à 13h25, seul au milieu des débris et corps humains avant que les bateaux de secours arrivent.

Il fut aussi des sauveteurs de l’incendie de la rue Romain Rolland en 1975 où cinq sapeurs-pompiers furent intoxiqués par le gaz.

Il géra en 1975 l’opération d’une cheminée de chauffage de 55 m de haut qui menaçait de s’abattre dans la cité des Moulins à Nice

Jeune caporal, il fut emporté par le Var en furie pour sauver trois ouvriers sur un bulldozer à Saint- Martin du Var. Il dût à sa maitrise de la plongée de survivre à cet évènement.

Les obsèques du capitaine Marc Manassero auront lieu jeudi 1er mars à 15h30 en l’église St Roch de Nice.

Le lieutenant Ferdinand Bottin : cinq fils sapeurs-pompiers

Brillant mais ayant fait de la discrétion auprès des siens une règle de vie, le lieutenant Ferdinand Bottin -médaille d’Or des sapeurs-pompiers- est parti le même jour que le capitaine Marc Manassero, à l’âge de 93 ans.

Père de neuf enfants dont les adjudants-chefs Daniel et Felix Bottin, le sergent Christian Bottin, les majors Dominique et Joseph Sanner, grand-père du sergent Jean-Christophe Sanner, M. Ferdinand Bottin était légitimement fier de sa famille recomposée.

En retraite depuis 1977, un an après l’intégration de son fils Felix, le lieutenant Ferdinand Bottin était revenu à Nice en décembre 1944, après près de sept années passées au sein du régiment des sapeurs-pompiers de Paris. Une carrière qu’il avait embrassée parce qu’amoureux de la gymnastique...

De retour à Nice, il fit l’essentiel de sa carrière à Magnan, caserne dans laquelle il vécut de 1963 à sa retraite.

Ses obsèques seront célébrées mercredi 29 février à 9h30 en l’église Saint-Joseph de Nice.

Aux épouses et enfants, petits-enfants, aux familles de ces deux figures des sapeurs-pompiers du corps de Nice, l’ensemble du SDIS 06, au premier rang desquels le Président Eric Ciotti, le colonel Patrick Bauthéac, Directeur et chef de Corps et le lieutenant-colonel Olivier Riquier, chef du GT Sud, présente ses condoléances émues.

Les dernières actualités
19 juin 2019
Le SDIS 06 a accueilli la 21ème rencontre des contrôleurs de gestion des sis de France.
Le SDIS 06 a accueilli, les 13 et 14 juin 2019, la 21ème rencontre des contrôleurs de gestion des services d’incendie et de secours (SIS) de France.
22 mai 2019
Challenge régional du PSSP et des épreuves athlétiques à Cannes-la-Bocca
Le samedi 18 mai 2019 s’est déroulée au stade Maurice Chevalier, à Cannes-La-Bocca, la finale du Challenge Régional du Parcours Sportif Sapeurs-Pompiers (PSSP) et des Epreuves Athlétiques.