Course des « Pompiers de l'espoir ». Etape au CIS Saint Isidore et don de l'UDSP 06.

Publié le 20 mai 2014


Il se savait condamné, le mal sournois qui avait commencé à le ronger était incurable, et pourtant ses dernières forces il a choisi de les consacrer aux autres, plutôt que de se préserver pour mieux lutter.


Quand il a appris que le crabe avait élu domicile dans son corps, le sol s’est dérobé sous ses pieds l’entrainant brutalement dans un gouffre sans fond, ce vide qui aspire tous vos organes, qui glace votre corps et qui engendre une confusion cataclysmique.
Le fil de la vie qui semblait si linéaire et si prévisible s’est brutalement emmêlé pour former une pelote enchevêtrée dans laquelle tous les repères disparaissent. Un kaléidoscope d’images est alors apparu dans cette chute abyssale, sa femme, ses enfants, ses proches, son passé, son avenir, ses projets se sont télescopés avec le reflet narquois de la camarde.
Cette maladie que l’on craint de nommer de peur qu’elle s’intéresse subitement à nous, celle dont on parle avec inquiétude mais que l’on croit destinée qu’aux autres, celle-là même que l’on suppute avec angoisse à chaque nouveau symptôme inconnu, cette saloperie était devenue sa brutale réalité, désormais son lot quotidien et omniprésent, de pensées obsessionnelles, invasives et tellement insupportables.
Et pourtant il a dû se résigner à cohabiter avec elle pour mieux la combattre, tout en sachant qu’elle finirait sans doute par avoir le dernier mot.
Frédéric ATTANE sapeur-pompier professionnel à Vitrolles a vécu tous ces affres, à l’épilogue de sa vie, il a cependant souhaité relevé un ultime défi, apporter un maximum de don à la recherche contre le cancer. C’est dans cet objectif qu’il a créé son association « les pompiers de l’espoir » avec comme slogan « quand l’un des nôtres est touché, nous nous devons d’être à ses côtés ».
Courage et dévouement, jusqu’au bout il aura fait de cette devise le symbole de sa vie.
Tous ses copains, à l’instar de ceux chantés par Brassens, se sont immédiatement engagés à ses côtés pour le soutenir dans son action. Son projet s’est officialisé le 5 décembre 2013 et devait se concrétiser entre autres par un périple en vélo de près de 1000 Km en région PACA, pour récolter des dons à travers 6 villes étapes : Avignon, Gap, Dignes, Nice, Toulon et Marseille. Mais hélas, la faucheuse est passée plus vite que prévu et Frédéric nous a quittés le 4 avril dernier, sans pouvoir vivre sa dernière grande aventure humaine. Il avait 48 ans, il laisse une famille éplorée, Valérie sa femme et ses 2 enfants de 22 et 17 ans.
Mais les copains sont là, 16 pompiers, professionnels, volontaires, médecin, tous grades confondus. Ils ont pris le départ le 5 mai dernier, avec le vélo de Frédéric, que chacun leur tour ils ont monté avec émotion pour gravir les sommets et cols de cette course de l’espoir. Ce n’est pourtant pas en « père peinard » qu’ils ont avalé tous ces kilomètres, nos collègues de Nice Saint Isidore peuvent en témoigner, car à l’arrivée au CIS le 8 mai, les cyclistes étaient bien fatigués mais heureux des efforts accomplis dans ce convoi de la fraternité, arborant comme figure de proue le portrait de Frédéric.
Leur but est simple et semble plutôt abordable : ils souhaitent que chaque sapeur-pompier donne un euro pour cette noble cause, et espèrent que tous les départements de l’hexagone, qui seront prochainement sensibilisés, effectuent le même geste.
Chefs de groupement, chefs de centre et Président d’amicale, l’association « les pompiers de l’espoir » comptent sur vous, sur la solidarité des femmes et des hommes que vous commandez ou représentez, pour les aider à exaucer le dernier vœu de Frédéric, pour « que son trou dans l’eau ne se referme pas » et que la flamme de l’espoir qu’il a tenu à allumer avant son départ continue de guider les malades.
- La totalité des fonds recueillis sera dédiée à la recherche contre le cancer et reversée à l’institut Paoli-Calmette et à l’hôpital de la TIMONE pour améliorer les conditions de vie des enfants atteints par la maladie.
- Pour obtenir plus de renseignement : [ http://pompiersdelespoir.com->http://pompiersdelespoir.com/remerciements]


Avec l’aimable collaboration du Commandant Christian CAUMES, Union départementale des sapeurs-pompiers des Alpes-Maritimes.



Les dernières actualités
20 février 2020
SDIS 06. Visite de nos homologues italiens.
Jeudi 6 février 2020, les Vigili del fuoco, qui constituent le Corps d’Etat des Sapeurs-Pompiers Italiens, sont venus nous rendre visite afin de connaître nos procédures d’alerte des secours et visiter nos salles opérationnelles. Ils ont été accueillis par le Directeur départemental, le Contrôleur général René DIES, le Directeur départemental adjoint le Colonel Jimmy GAUBERT, le colonel Marc GENOVESE, ainsi que des officiers représentant le groupement de l’alerte. La délégation présente était composée de responsables techniques de la Direction Générale de Rome, du responsable du centre 112 à Saluzzo qui recueille toutes les demandes de secours pour la région du Piémont et du chef du centre d’incendie de Cuneo accompagné de quelques collaborateurs.
13 février 2020
SDIS 06. Pose de la 1ère pierre du futur CIS de Saint-Martin du Var.
Le samedi 1er février 2020, a eu lieu la symbolique pose de la 1ère pierre du futur CIS de Saint-Martin du Var et du poste de commandement des sapeurs-pompiers de la compagnie Pays Niçois, qui viendront remplacer la caserne de Plan du Var et du PC Nord de Gilette.
11 février 2020
SDIS 06. Inauguration de la caserne de Saint-Laurent du Var
La qualité du service public de secours et une réponse opérationnelle au plus près des populations, la caserne de Saint-Laurent du Var a été inaugurée le 24 janvier dernier par le Président Charles Ange GINÉSY en présence du Contrôleur Général René DIES, du maire de Saint-Laurent du Var Joseph SEGURA, d'élus du département, d'élèves du collège Saint-Exupéry et des élèves de l’option croix rouge du collège Pagnol.