Incendie de la rue d’Alger à Nice - L’hommage des autorités aux sapeurs-pompiers.

Publié le 06 janvier 2012

Moins d’un mois après le violent incendie survenu rue d’Alger à Nice dans lequel le sergent Emile Oller et le caporal Julien Antoine ont été sauvés des flammes et des fumées avec plusieurs heures d’une lutte collective, l’heure était hier jeudi, dans la salle de réception du CADAM, à la reconnaissance des autorités à toutes celles et ceux qui ont mené ce difficile combat.

Les autorités ont tenu à saluer le courage et l’engagement des sauveteurs dont ceux des centres d’Hancy et de Fodéré

Cliquez ici pour visiter la galerie photo.

Jean-Michel Drevet, Préfet des Alpes-Maritimes, Eric Ciotti, député, président du Conseil général et du SDIS 06, Benoît Kandel, premier adjoint à Christian Estrosi, député maire de Nice, entourés de plusieurs élus dont Lionnel Luca, député, le colonel Patrick Bauthéac et son Etat-major : tous avaient tenu à être présents pour saluer le courage et l’engagement des sauveteurs dont ceux des centres d’Hancy et de Fodéré, très fortement et en premier mobilisés.

Au nom de Christian Estrosi, Benoît Kandel rendit ainsi un hommage appuyé à l’ensemble des sapeurs-pompiers qui « outre ce 9 décembre, se sont illustrés toute l’année au service de l’ensemble de la population ».
Une reconnaissance exprimée par Eric Ciotti pour qui « le sauvetage de deux de vos camarades s’inscrira comme un évènement majeur de votre carrière. Vous n’oublierez pas l’évènement que vous avez vécu et qui symbolise l’esprit de famille qui vous caractérise.
J’étais sur place avec le colonel Patrick Bauthéac et le lieutenant-colonel Yves Cavalier, chef du GT Sud qui étaient sur le front, et j’ai partagé votre émotion à l’instant de la délivrance de vos deux collègues que nous sommes heureux de revoir aujourd’hui.

Au-delà de l’expression de ma reconnaissance et de notre gratitude, je veux dire ma fierté de présider le SDIS 06. Avec les élus, notre volonté est de vous donner le meilleur, vous qui êtes la main ultime du secours ».

Quant à Jean-Michel Drevet, préfet qui a débuté la nuit du réveillon au CTA de l’arrondissement de Nice, il s’est réjoui que les sauveteurs aient gagné ce combat au terme de trois heures d’angoisse qui « ont décuplé vos forces. Des images diffusées sur les chaînes de télévision, l’œil aura retenu vos cris de victoire et vos larmes de soulagement.
Vous savez mon attachement à votre service. Je sais votre dévouement et votre professionnalisme ainsi que cette ardeur qui vous permet d’affronter les situations les plus difficiles. Aussi, en dépit du hasard des jours, je vous souhaite à tous une excellente année ».

Au terme de ces allocutions vint le temps de la remise de décorations, de diplômes et de lettres de félicitations.

Les dernières actualités
10 octobre 2018
Obsèques. Un dernier hommage au Médecin-colonel SPV (ER) Constantin GEORGOPOULOS, ancien Médecin-chef Départemental.
Ce mardi 09 octobre 2018 se sont déroulées, en la Cathédrale de Vence, les obsèques de notre ancien Médecin-chef, le docteur Constantin GEORGOPOULOS.
9 octobre 2018
Décès. Le Médecin-colonel SPV (ER) Constantin GEORGOPOULOS, ancien Médecin-chef Départemental, nous a quittés à l’âge de 90 ans.
C’est avec une grande émotion que nous avons appris le décès du Médecin-colonel SPV (ER) Constantin GEORGOPOULOS, ancien médecin-chef du SSSM du SDIS06, survenu le mercredi 03 octobre 2018 à l’âge de 90 ans.
4 octobre 2018
Congrès national des sapeurs-pompiers de France. De nouvelles mesures prévues mais les sapeurs-pompiers restent vigilants.
Le 125ème congrès national des sapeurs-pompiers de France s’est tenu à Bourg en Bresse du 26 au 29 septembre. Ce congrès devait s’inscrire comme un tournant majeur dans la protection de notre modèle de sécurité civile. Les échanges musclés entre le Président Éric FAURE, qui laisse sa place de président au Colonel Grégory ALLIONE, et le Ministre de l’Intérieur Gérard COLLOMB, ont satisfait l’assemblée et directement les 280000 sapeurs-pompiers de France. Mais la prudence est réelle, face aux effets d’annonce. Les sapeurs-pompiers peuvent toutefois se raccrocher à une timide précision du calendrier politique.